Est-ce que j’ai besoin d’un diagnostic thermique avant d’isoler ?

La maintenance et les divers diagnostics sont primordiaux pour le bon entretien des bâtiments. Le diagnostic de performance énergétique et le diagnostic thermique font partie des plus pratiqués. Particulièrement pour les études de températures, elles sont souvent effectuées avant la construction, mais il est aussi possible de les réaliser après. Quelles sont donc les utilités de ce diagnostic thermique avant une isolation ?

Opter pour un diagnostic thermique pour isoler sereinement sa maison

Le fait d’isoler sa maison nécessite une étude préalable de la température à l’intérieur et de ses diverses variations. Le diagnostic thermique permet d’analyser les caractéristiques thermiques et d’en dégager les points forts et les points faibles. La température est synonyme d’énergie consommée dans une demeure et entreprendre une étude thermique avant d’entamer des restructurations énergétiques est donc de mise pour réaliser des économies. Il faut noter que ce diagnostic thermique est distinct du DPE ou diagnostic de performance énergétique. En effet, cette étude post-isolation débouche sur l’identification des failles thermiques à compenser avec les divers travaux visant à réduire la consommation énergétique. Le résultat de l’analyse thermique dépendra de divers facteurs. On peut citer les propriétés des matériels régulateurs de températures utilisées et le taux d’isolation des revêtements de la maison. L’ancienneté du bâtiment, le type de système de ventilation s’il en existe, ou encore la qualité des joints des fenêtres et des portes, influent également sur ce résultat. L’entreprise d’isolation en Gironde Isol’r peut assurer ce genre de diagnostic approfondi si besoin.

La déperdition de chaleur : un problème fréquent à diagnostiquer

Les bâtiments ayant des séquelles en matière d’isolation sont les plus souvent victimes de la baisse de température. Pour parler des chiffres, la structure qui accorde plus de place à cette diminution est la toiture puisqu’elle laisse s’échapper environ 30 % de la chaleur dans une demeure. La ventilation et les mûrs s’en suivent avec le même pourcentage de 25 %. Ce sont donc les principales structures qui doivent être étudiées en priorité lors d’un diagnostic par un professionnel avant d’isoler sa maison. Le plancher, les fenêtres et les ponts thermiques peuvent succéder à ces derniers étant donné qu’ils dispersent au plus 15 % de chaleur.

Mettre plus de confort dans sa demeure tout en économisant

Il est évident qu’une habitation ayant un système de ventilation au point ainsi qu’une isolation optimale est confortable. Certes, toutes les maisons peuvent être confortables, mais elles ne seront pas toutes économiques en énergie. De plus, des rénovations énergétiques réalisées après le diagnostic des professionnels en la matière permettent de minimiser la consommation du chauffage. De ce fait, le budget consacré à d’autres tâches et travaux obtient une marge supérieure à la normale en passant par cette étude avant d’isoler sa maison.

Aménager les combles : les 8 questions à se poser avant de commencer les travaux
Combles aménagés : les 5 erreurs à éviter