Guide et conseils pour l’isolation du plancher

L’isolation intérieure d’une maison ne s’arrête pas au toit ou aux murs. L’isolation du plancher nécessite aussi un soin particulier pour le sol, trop souvent sous-estimé dans les constats thermiques.

Pourquoi isoler le sol ?

 Dans ce mystère plutôt nuancé de la perte de chaleur domestique, les sols malheureusement mal isolés sont en bonne position pour s’attendre à des pertes de 10 à 15 %. Lorsque ces déperditions de chaleur ne sont pas aussi importantes que les déperditions par les murs (25 %) ou le toit (jusqu’à 30 %), il faut faire attention au sol, notamment en raison des multiples ponts thermiques qu’il faut détourner. Les ponts thermiques qui sont souvent situés au niveau ou aux jonctions entre murs, plafonds, planchers et toitures sont des défauts d’isolation du sol.

Ainsi, se tenir debout sur le sol signifie également comprendre les avantages d’une bonne isolation du sol.

L’isolation du plancher bas permet d’éliminer les ponts thermiques, d’augmenter considérablement le confort de vie et d’éviter l’accumulation d’humidité.

Isolant sous-sol pvc le dernier étage, c’est ralentir la dissipation thermique par le toit et assurer une isolation phonique entre les étages tout en optimisant au maximum la température entre les pièces.

L’équation finale peut réduire considérablement les coûts de chauffage, en économisant environ 10 % d’énergie. Il est important d’en tenir compte lors de l’investissement, car vous pouvez gagner de l’argent plus rapidement.

Lorsque vous avez commencé à isoler votre plancher pour cave, laissez le soin aux professionnels.

Comment isoler le sol ?

Le sol peut être au premier étage, sur une chape en béton, avec ou sans sous-sol au-dessus du sous-sol, du sous-sol ou du garage. Il existe donc 2 principales options d’isolation. La méthode utilisée pour l’isolation supérieure ou inférieure dépend de la conception de la maison et du pont thermique à supprimer. Paradoxalement, un sol peut également être à l’étage. On invoquera alors des planchers hauts. C’est généralement de gérer l’isolation des combles de l’habitation ou chambres. Quel que soit le chantier : avant de procéder, vous devez choisir son isolant selon sa résistance thermique.

Selon la conductivité et l’épaisseur, il est aussi important de savoir le potentiel d’isolation acoustique. Il existe différents types d’isolants pour l’isolant, tels que la laine de verre, la laine minérale, la laine cellulosique ou divers polystyrènes. Tous n’ont pas les mêmes caractéristiques, vous devez donc choisir en fonction de vos besoins.

Isolation par le dessous et dessus du sol

L’isolation plancher bois cave par le dessous du sol : c’est une bonne option si votre maison a un sous-sol ou un garage sous le salon. Des travaux d’isolation sont effectués dans le plafond du sous-sol (partie inférieure). Il est souvent nécessaire de modifier l’isolation des murs de ce sous-sol. Il est ainsi possible de fixer des panneaux isolants rigides ou semi-rigides en pierre, laine de verre ou styromousse. Ces panneaux pouvant être laissés à nu, les travaux de finition ne nécessitent pas d’investissements importants. Sauf, bien sûr, si le sous-sol est le salon.

Isolation par le dessus du sol : cette fois, l’isolation thermique est réalisée en surface, comme cela arrive souvent pour une maison individuelle qui ne possède pas de sous-sol ou de cave, généralement ces logements (les plus récentes) sont bâtis en vide sanitaire, nécessaire dans de nombreux cas.

Les travaux d’isolation seront structurés comme suite :

À dalle ou plancher pour cave en béton (dalles ou solives comme fond de coffrage, pour un gain d’isolation thermique, pouvant être en polystyrène expansé) de préférence sur le vide sanitaire ventilé

À couche d’isolant à haute résistance thermique posée en bande ou en dalle

Chape flottante au-dessus de l’isolant qui garantit une planéité parfaite de l’ensemble, ce dernier pouvant accueillir un système de chauffage par le sol

Le sol choisi : il peut s’agir de carrelage, moquette, parquet…

Quelle isolation choisir pour le mur de mon salon ?
Isolation des combles perdus : les choses à savoir avant de se lancer